Les dolines

La formation des dolines – que l’on appelle aussi « emposieux » ou “creux“ – trouve son origine dans la dissolution du fond rocheux ou dans l’effondrement du toit d’une cavité sous-jacente.

De fins connaisseurs de la chaîne du Jura, habitués de longue date à parcourir monts et vaux, affirment qu’ils remarquent clairement que certaines dolines s’approfondissent d’année en année.

Les géologues le confirment : les dolines se creusent progressivement et témoignent, à leur échelle, de l’évolution du paysage.

Singularité paysagère, les dolines sont aussi des biotopes précieux pour certaines espèces végétales et certains animaux qui y sont associés, comme les papillons. Elles jouent également un rôle clé dans l’infiltration des eaux de surface dans le sol et donc dans les débits des rivières.

Anciennes décharges, comblement par des matériaux de démolition, abandon de déchets verts, disparition pour cause de nivellement,…les dolines sont également en danger de disparition. Les dolines sont donc souvent prises pour des poubelles. L’eau de pluie et de ruissellement percole directement à travers les déchets abandonnés dans les dolines.

Problème : dans le karst, les sols, qui jouent un rôle de filtre naturel, sont peu épais, voire inexistants dans les dolines. Cette absence de filtre facilite le transfert des éléments polluants vers le sous-sol et créé un danger d’atteinte à la qualité des eaux de sources captées en aval.

Le comblement des dolines et le nivellement du terrain abouti à un appauvrissement du paysage…

Merci de ne pas combler les dolines afin de préserver la diversité du paysage et leur fonction écologique et hydrogéologique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.